A quoi sert le cadre dans une thérapie ?

Votre santé est un bien précieux et vous souhaitez en prendre soin. Choisir d’entreprendre une thérapie est un acte courageux, un investissement, non seulement en tant que travail sur vous-même, mais aussi financier.

Le cadre de la thérapie est un ensemble de dispositions nécessaires pour assurer une efficience à votre démarche de travail thérapeutique. Il est là aussi pour éviter les malentendus entre nous et pour garantir sérénité et sécurité. Je vous encourage à en prendre connaissance, car plus ces dispositions de base seront claires pour vous, moins l’énergie sera utilisée inutilement sur des incertitudes, et plus elle sera disponible pour votre thérapie proprement dite.

Si des incompréhensions persistent, nous clarifierons cela lors de notre première séance.

Ma pratique

Psycho praticienne, Gestalt-thérapeute et Art-thérapeute, je me situe dans une approche existentielle et intégrative.

L’approche intégrative s’adresse à l’être humain, en tant qu’unité globale, et à la relation entre l’ensemble de ses domaines : psychique individuel, familial et social, corporel, émotionnel et spirituel.

Ainsi, en fonction de la demande, et de l’étape dans la thérapie, j’utilise de manière cohérente :

  • La Gestalt-Thérapie, inséparable de l’approche psychocorporelle, pour l’accueil, l’écoute, le partage de l’ici et maintenant ou un travail sur les émotions, et en fil conducteur de la relation
  • L’Art-thérapie pour l’expression lorsque les mots ne sont pas présents
  • La Sophrologie ou la relaxation pour reconquérir ses ressentis, sa conscience.

L’approche psychocorporelle en thérapie individuelle : Wilhelm Reich, considéré aujourd’hui comme le fondateur des thérapies psychocorporelles, a souligné l’importance de la posture corporelle en lien avec les conflits psychiques.  En effet, le concept corps-conscience, qui lui est dû, permet de donner autant de place à la pensée ou aux mots qu’au ressenti et aux émotions, car tout est lié et en interaction, consciemment ou non.  Ainsi, comme les principes de la médecine orientale l’avaient déjà formulé il y a près de cinq mille ans, une souffrance psychique, émotionnelle ou existentielle, peut affecter le corporel, qui peut se manifester sous une forme psychosomatique (mal de dos, colopathie, autres tensions, insomnies) ; et tout changement physique peut agir sur la sphère psychique.

Dans un accompagnement thérapeutique, le praticien en psychocorporel a déjà expérimenté lui-même les techniques psychocorporelles. Il peut donc inviter le client à mettre son attention sur ce qui se passe pour lui dans l’instant présent au niveau corporel, en réponse à un mot, ou à une émotion. Il peut s’agir d’un geste, d’une tension, du rythme ou d’une intonation particulière.

Cette introspection fine de la perception de son corps, de ses messages, permet de mieux se connaître, et de donner du sens aux expériences de la vie présente et, si nécessaire, de libérer des souffrances, des tensions, là où les mots ne suffisent pas. Cette mémoire vivante revisitée est un outil précieux dans le chemin thérapeutique.

Ethique et déontologie

L’espace thérapeutique sécurisé par la confidentialité est un endroit où l’on peut dire ses besoins, ses demandes, ses manques, ses pensées, ses ressentis, sur soi, sur les autres.

Cela implique d’être de plus en plus présent à toutes vos dimensions pendant la séance. Ainsi, nous serons vous et moi sensibles à observer l’authenticité de nos expressions, et à être présents à nos sensations, nos émotions de la vie quotidienne, parfois difficiles à exprimer : tristesse, colère, agressivité, doutes, mais aussi joie, et rire. Cette étape nécessaire d’observation et d’analyse vous permet peu à peu de mieux vous connaitre, de comprendre vos mécanismes, quels qu’ils soient, conscients ou pas, ceux qui sont encore utiles, ceux qui ne sont plus adaptés.

Je suis présente et vous soutiens à tout moment pour que vous puissiez vous autoriser à être de tout votre Etre.

Je suis membre de la Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse (FF2P), auprès de laquelle je me suis engagée en signant son Code de Déontologie.

 

De la même façon, je m’engage auprès de vous à vous garantir confidentialité, respect, non-jugement et bienveillance.

Durée et fréquence des séances

Thérapie individuelle :

La durée des séances est de 60 minutes..

En début de thérapie, une fréquence hebdomadaire est souhaitable. Le rythme peut ensuite être modifié en fonction de l’évolution de la personne ou pour répondre à une nécessité ponctuelle, avec l’accord du thérapeute. 

Thérapie du couple :

La durée des séances est de 90 minutes (1h30) en début de thérapie. Elle peut être réduite à 1heure en fin de thérapie.

Cette durée est décidée ensemble à l’occasion de notre premier rendez-vous. Les séances de thérapie de couple ont lieu tous les 15 jours, mais nous pouvons décider ensemble de les  rapprocher selon des besoins du couple (cela peut être le cas en début de thérapie) ou de les espacer vers la fin de la thérapie.

 

Premier rendez-vous, première séance

Prendre rendez-vous

La prise de rendez-vous se fait par téléphone ou par email, le vôtre ou via ce site internet. Si je ne suis pas disponible, je vous rappellerai ou vous répondrai, habituellement dans les heures qui suivent.

Première séance, premier contact

Lors de cette première rencontre, sans engagement, je vous accueillerai tel que vous êtes et vous inviterai à vous mettre à l’aise. Nous serons assis face à face et je vous demanderai de préciser vos motivations, ce qui vous amène à entreprendre un travail thérapeutique sur vous-même. Je vous demanderai si vous êtes suivie par un médecin, et si vous suivez un traitement, ou si c’est votre première consultation. Puis, je vous expliquerai le cadre de la thérapie, et l’obligation de confidentialité de chaque séance. Je vous parlerai aussi de la Gestalt-thérapie, et de ce qu’est une thérapie.

Il est question de vous, et il est donc tout à fait juste que vous puissiez me posez toutes vos questions sur la thérapie ou sur ma pratique, afin de mieux connaitre la personne que vous avez choisie de consulter. Je vous proposerai enfin de prendre connaissance du code de Déontologie de la Fédération à laquelle j’adhère.

A la fin de la séance, nous prenons rendez-vous pour la séance suivante. A ce stade, il n’y a pas encore d’engagement dans la thérapie, et il vous appartient d’honorer ou pas le rendez-vous suivant, sans justification de votre part. Dans ce dernier cas, j’ai besoin d’en être informée par sms.

La thérapie, un engagement réciproque

Je m’engage envers vous, pendant le temps qui vous sera nécessaire,  à :

  • Vous accueillir inconditionnellement avec authenticité, bienveillance et respect, dans votre dignité et votre singularité
  • Co-créer une relation de confiance et d’engagement mutuel, sans sexualité
  • Vous offrir un lieu d’accueiloù votre parole pourra se libérer dans la confidentialité et la sécurité du cabinet.

L’engagement du client est primordial :

  • Régularité, engagement et responsabilité
    sont des conditions majeures pour que votre thérapie vous apporte les bienfaits attendus.
  • Pas de passage à l’acte.
    Cette règle précise les actions inacceptables car elles viendraient rompre notre engagement mutuel et faire obstacle au travail en thérapie. Un passage à l’acte, c’est la mise en actes d’une violence non contenue (insultes à mon encontre, menaces, violence physique, alcoolisation, départ en cours de séance, etc.).

Tout peut se penser. Tout peut se dire. Tout peut se travailler. Si l’envie de passage à l’acte est tout à fait acceptable, si sa mise en mots est salvatrice et porteuse de nouveautés, sa mise en actes est absolument inacceptable.

Toute envie de passage à l’acte doit être nommée et sera mise au travail, entre nous, dans la séance en cours, ou dans les suivantes.

Retards et annulations

Retards :

Chaque séance, qu’elle soit individuelle ou de couple, démarre à l’heure et se termine à l’heure prévue, et est payable en totalité, quelle que soit votre heure d’arrivée.

Le moyen privilégié pour me prévenir d’un retard est le SMS.

 

Annulations :

Toute séance, qu’elle soit individuelle ou de couple, doit être annulée au minimum 48 h avant (jours ouvrés), sauf raison médicale ou force majeure. Passé ce délai, la séance est due en intégralité.

Le moyen privilégié pour m’informer d’une annulation est le SMS.

Durée d’une thérapie individuelle

La durée d’une thérapie dépend de la problématique du client et de son implication dans le travail. Une thérapie visant à traverser un épisode difficile ponctuel durera moins longtemps qu’une thérapie dont le but est de travailler en profondeur sur la structure psychocorporelle. Elle peut ainsi varier de quelques semaines à quelques années pour les personnes en très grande souffrance. La thérapie peut également se faire par étapes, ou « tranches », comme des tranches de vie.

Par ailleurs, seulement dans certains cas, et plus tard au cours de la thérapie, il est parfois conseillé de participer à quelques séances de thérapie de groupe, dont la dynamique et la richesse sont favorables au processus de changement par des effets différents de ceux obtenus en séances individuelles.

Clore sa thérapie

Une personne peut décider d’arrêter sa thérapie à tout moment. Il est toutefois très souhaitable d’avertir le thérapeute au moins deux ou trois séances à l’avance. En effet, la clôture est une étape importante de la thérapie et permet de prendre du recul sur le chemin parcouru. Elle permet aussi de mettre un terme, de manière juste, à une relation, ici thérapeutique, après avoir fait le bilan des moments forts, difficiles, et ceux plus agréables et émouvants.

Cette transition permettra de passer à une autre étape de façon plus harmonieuse, tant pour le client que pour le thérapeute.

Spécificités de la thérapie de couple

Prise de rendez-vous

La prise de rendez-vous se fait par téléphone ou par email, le vôtre ou via ce site internet. Si je ne suis pas disponible, je vous rappellerai ou vous répondrai, habituellement dans les heures qui suivent.

Généralement, c’est l’un des deux partenaires qui prend le rendez-vous. S’agissant d’une thérapie du couple, je m’assure que le deuxième partenaire confirme cette demande de rendez-vous

Durée et fréquence des séances de thérapie du couple

Les séances de thérapie de couple durent 1h30. En fin de thérapie, des séances d’une heure sont souvent suffisantes.
Elles se réservent et s’annulent d’un commun accord.

Les séances ont lieu initialement tous les 15 jours. Puis, la fréquence est adaptée en fonction de l’évolution de la thérapie, de vos besoins ou de vos urgences.

Retards et absences

— Si l’un des deux partenaires est en retard, nous attendrons l’arrivée du retardataire pour démarrer la séance, qui se terminera à l’heure prévue initialement.
— Si l’un des deux partenaires est absent, la séance est annulée, et le prix de la séance totale est néanmoins dû.

Durée d’une thérapie de couple

Parfois, quelques séances suffisent pour rétablir un équilibre. Un engagement de 5 séances est toutefois demandé. Ensuite, en fonction de la situation et des problèmes soulevés, le travail peut continuer pendant quelques séances supplémentaires.

Fin et clôture de la thérapie de couple

Une séance de clôture est indispensable pour mettre fin à ce travail thérapeutique. Parfois, deux séances sont nécessaires.

MONIQUE COLLIER

Psychopraticienne
Gestalt Thérapeute
Art Thérapeute

58 rue du Président Roosevelt
78500 Sartrouville

+33 1 30 08 20 20
+33 6 85 83 83 67
contact@moniquecollier.com

SUR RENDEZ-VOUS

Du mardi au vendredi
de 13h00 à 20h00

Parking à proximité
10 min à pied du RER A, Sartrouville
Bus n°1 et n°272

Cabinet accessible aux personnes à mobilité réduite

15 + 12 =

Pin It on Pinterest

Share This